Nous avons développé un logiciel permettant un suivi précis des consommations de chaque immeuble sous contrat, et donc de réagir rapidement devant une dérive de la consommation.

Département Energie

L’objectif de ce département est de permettre à nos clients de réaliser des économies d’énergie.

Notre audit énergétique vous permettra de déterminer le potentiel d’amélioration des performances techniques de votre installation, et ainsi de mesurer les avantages financiers relatifs à la réduction de vos consommations d’énergie.

Comment optimiser votre installation ?

  • Réglages pointus
  • Surveillance accrue
  • Suivi régulier des consommations d’énergie (tous les 15 jours)

Résultats de la Gestion OptimiséeRésultats cumulés depuis 2002

Économies d’énergie

Economie de mazout

112 millions kWh
10.8 millions L de mazout
(m3 de gaz convertis en L de mazout)

Économies pour les locataires

Economie de mazout

9.96 millions CHF

Réduction des émissions polluantes

Economie de mazout

29’700 tonnes de CO2

A titre de comparaison, un habitant suisse émet environ 6 tonnes de CO2 par an. La part du logement est d’environ 25%, soit 1.5 tonnes de CO2 par an.

Statistiques et résultats

Nombre de contrats GO : 217
Nombre d’immeubles concernés : 367
Nombre de preneur de chaleur : 7’753
SRE totale du parc en GO : 640’072 m2
Surface moyenne par preneur de chaleur : 83 m2
SRE moyenne d’un immeuble : 1’744 m2
IDC moyen du parc avant GO : 614
IDC moyen du parc après GO : 487
Soit une réduction des consommations de 20.6 % en moyenne

Economie moyenne par année :

265.- CHF par preneur de chaleur
5’528.- CHF par immeuble

Economie moyenne cumulée :

1’285.- CHF par preneur de chaleur
27’136.- CHF par immeuble

Abréviations et définitions

GO : Gestion Optimisée. OCEN : Office Cantonal de l’Energie. MJ : Méga Joules. kWh : kilowatt-heure.
Preneurs de chaleur : appartement, bureau, arcade, école, restaurant, hôtel, etc.
SRE : La Surface de Référence Énergétique, selon la définition de la norme SIA 416/1:2007, est la somme de toutes les surfaces de plancher des étages et des sous-sols qui sont inclus dans l’enveloppe thermique et dont l’utilisation nécessite un chauffage ou une climatisation.
IDC : L’Indice de Dépense de Chaleur représente la quantité annuelle d’énergie consommée pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire, ramenée à un mètre carré de plancher chauffé et corrigée en fonction des données climatiques (degrés-jours) de l’année considérée.

Explication des calculs

Fiabilité des données

Afin d’assurer la vraisemblance de nos résultats, nous avons récemment exporté toutes les données nécessaires aux calculs des performences de nos prestations de Gestion Optimisée depuis la plateforme SITG, alimentée par les déclarations IDC auprès de OCEN. Il s’agit donc des consommations d’énergie officielles déclarées par les concessionnaires IDC, avec les SRE calculées selon la norme SIA 416/1.

Calcul des économies

Conversion IDC. Les IDC avant 2010, calculés selon l’ancienne méthode, ont été convertis selon la nouvelle norme SIA 416/1, afin qu’ils puissent être comparables aux IDC déclarés après 2010 et que les économies d’énergie puissent être quantifiées de la manière la plus fiable.

L’IDC de référence de chaque immeuble est la moyenne des trois IDC précédant le début de notre prestation de Gestion Optimisée.

Chaque année, on additionne la différence entre l’IDC de référence et l’IDC obtenu, multipliée par la SRE de l’immeuble ou la SRE totale du groupe d’immeubles. Cela nous donne le cumul des économies d’énergie réalisées en MJ.

Les MJ sont ensuite convertis en kWh, puis en CHF pour une approximation des économies financières réalisées (estimation du coût du kWh moyen avec l’historique des coûts annuels moyens des kWh mazout et kWh gaz, source : www.agrola.ch).

Pour une estimation de la quantité de gaz à effet de serre non rejetée dans l’atmosphère grâce à la réduction de ces consommations d’énergie, nous avons utilisé les facteurs d’émission de gaz à effet de serre indiqués dans le cahier technique SIA 2031, soit 0.067 kg/MJ pour le gaz naturel et 0.082 kg/MJ pour le mazout. Nous avons fait une moyenne de ces coefficients pour simplifier les calculs.

Types de contrats

Contrat à la performance

Le contrat à la performance a pour objectif d’optimiser la gestion énergétique d’un bâtiment en vue de minimiser son Indice de Dépense de Chaleur (IDC) autant que possible. Le forfait annuel prévu pour rémunérer ces prestations d’optimisation est sujet à un bonus ou à un malus en fonction des économies d’énergie réalisées chaque année.

En savoir plus

Contrat Gestion Optimisée

Ce contrat a le même but que le Contrat à la Performance : réaliser des économies d’énergie. Il est cependant moins contraignant administrativement car la procédure de l’Office Cantonal de l’Energie est écartée.

Contrat Performance Energétique SIG

Notre société a été sélectionnée comme entreprise pilote pour l’implantation de ce nouveau type de contrat en partenariat avec les SIG.

En savoir plus